Les pathologies du monde agricole liées à l’utilisation des produits

Didier Menu – Médecin chef MSA

Les pesticides ont des effets néfastes sur la santé humaine, c'est aujourd'hui une évidence.

On distinguera, sous le terme de pesticides, les phytosanitaires dont la France est le 4e pays consommateur mondial (insecticides (les plus toxiques) 4% des ventes, herbicides 85%, fongicides 7%), les biocides (produits de désinfection) et les antiparasitaires (médicaments vétérinaires et humains), soit 900 matières actives et 9000 produits commercialisés.

La voie de pénétration du produit se fait par les voies aériennes, digestives et surtout cutanée ; elle conditionne les effets mais aussi les moyens de protection.

La toxicité aiguë, la mieux connue par les études d'autorisation de mise sur le marché et un réseau de toxicovigilance (Phyt'Attitude), c'est 5 à 10 000 accidents par an portant principalement sur les fonctions neurologiques, sensorielles, psychiques, digestives, respiratoires et sur la peau.

La toxicité chronique est plus difficile à établir car survenant avec un temps de latence plus ou moins long, dans des circonstances de contamination très variées et pour une multiplicité des produits différents plus ou moins combinés.

  • 3 types d'effets principaux sont suspectés : cancers, troubles neurologiques, impacts sur la reproduction et le développement.
  • 2 maladies professionnelles sont reconnues en agriculture : la maladie de Parkinson et le lymphome malin non hodgkinien.

Des études sur l'exposition avec des matrices culture-exposition (Matphyto), Pestexpo et des études de cohorte (AGRICAN) font progresser les connaissances mais seules la modération de l'utilisation (plan écophyto II) et les mesures de protection des utilisateurs réduiront le risque.

Devant une Maladie de Parkinson dont le diagnostic est confirmé par un neurologue ou devant un Lymphome malin non hodgkinien, chez un patient exposé directement ou indirectement pendant plus de 10 ans aux pesticides, conseiller au patient de faire une déclaration de maladie professionnelle auprès de la MSA et établir un certificat médical initial à l’appui sur le formulaire Accident du travail/Maladie professionnelle, en précisant bien la date de première constatation médicale des symptômes ou lésions révélant la maladie avant même son diagnostic.

Pesticides et sante.pdf (2 MB)

Tél. : 06 07 31 69 99 - E.mail : pmbfc.2018@gmail.com
Création site internet Creamotion