Limites et arrêt thérapeutique chez les personnes âgées


Professeur Pierre JOUANNY

Centre Gériatrique de Champmaillot

CHU de Dijon-Bourgogne

Résumé :

La prise en soins de la personne âgée est souvent difficile de par l’existence fréquente d’une polypathologie. Il convient alors d’arbitrer entre les différentes pathologies, en fonction du bénéfice potentiel de chacun des choix thérapeutiques. L’expérience montre qu’il existe souvent des possibilités d’optimisation thérapeutique. Progressivement les objectifs de la prise en soins évolueront vers des objectifs plus symptomatiques, centrée sur la qualité de vie et la prévention de l’inconfort, dans un continuum curatif, curatif/symptomatique, symptomatique/palliatif, puis palliatif. Il faudra éviter les deux écueils extrémistes que sont l’obstination déraisonnable et l’abandon coupable.

La prise de décision doit se faire en équipe, après un diagnostic de situation précis, un entretien avec la personne âgée et en tenant compte de l’avis de sa famille et surtout de sa personne de confiance. A terme les directives anticipées pourront aider à la décision de limitation de soins. Mais c’est toujours au médecin qu’il appartient d’assumer la décision finale, en la justifiant auprès de l’équipe, de la famille et de la personne âgée, en déterminant le niveau de soins le plus adéquat. Cette décision doit être régulièrement réévaluée et évolutive.


Tél. : 06 07 31 69 99 - E.mail : pmbfc.2018@gmail.com
Hébergement site internet Creamotion