Maladie de Lyme chronique

Pr Lionel PIROTH

Infectiologie – CHU Dijon

Maladie de Lyme chronique

Depuis l’affirmation au début des années 1980 qu’une tique transmettant Borrelia burgdorferi sensu lato pouvait être à l’origine d’atteintes cutanées, neurologiques, rhumatologiques ou cardiaques, l’importance médicale et médiatique de la maladie de Lyme n’a cessé de croître, suscitant espoirs, polémiques et frustrations. De par l’étendue et la diversité potentielle des présentations avérées ou alléguées, de plus en plus de praticiens et de spécialités sont confrontés à cette pathologie, soit directement, soit indirectement. Ces praticiens sont de plus souvent amenés à évoluer dans ce « no man’s land » séparant connaissance médicale établie mais limitée, et spéculations se nourrissant de ces limites sur fond de souffrance psychologique et somatique.

Rationnellement, les questionnements et problèmes actuels sont : qu’appelle-t-on maladie de Lyme, Lyme chronique, syndrome post Lyme, entre autres ? Quand penser à une maladie de Lyme, et à l’inverse quand savoir ne pas l’évoquer ? Comment faire le diagnostic de maladie de Lyme ? Comment traiter une maladie de Lyme ? Comment évaluer l’efficacité du traitement d’une maladie de Lyme ? Et que faire en cas d’échec supposé ?

L’analyse des données de la littérature permet d’apporter raisonnablement des réponses à nombre de ces questions, non sans souligner que de nombreuses incertitudes demeurent – ce qui ne doit pas conduire à favoriser des approches déviantes au détriment de la médecine fondée sur les preuves.

Tél. : 06 07 31 69 99 - E.mail : pmbfc.2018@gmail.com
Création site internet Creamotion