Les antalgiques chez le sujet âgé


Dr Claude Plassard

Gériatre

EMSP de Haute Côte d’Or

La douleur est la compagne des sujets âgés : 70% d’entre eux déclarent présenter des « douleurs »

Prescrire un antalgique chez un sujet âgé impose, après un interrogatoire précis, d’avoir élucidé le mécanisme de la douleur :

1/ douleurs nociceptives ( cancer, traumatisme), qui vont répondre aux 3 paliers de l’OMS, à savoir Niveau 1 Paracétamol

Niveau 2 Opïoides faibles : Codéine, Tramadol

Niveau 3 Opïoides forts : Chlorhydrate de Morphine, Sulfate de Morphine, Hydromorphone, Oxycodone, Fentanyl sous toutes ses formes .

Ne pas oublier que les Opïoides, faibles ou forts, ont des effets anti-cholinergiques importants, expliquant les effets secondaires fréquents chez le sujet âgé « fragile », à haut risque de iatrogénie

2/ douleurs neuropathiques, par atteinte du système nerveux central ou périphérique, qui vont répondre à deux familles de médicaments antalgiques : les anti-comitiaux (Carbamazépine, Gabapentine, Prégabaline) et les anti-dépresseurs ( Tricycliques à petites doses et IRS : Duloxétine)

3/ douleurs psychogènes (j’ai mal ? je vais mal ? je suis mal ?) qui vont répondre aux anti-dépresseurs et aux anxiolytiques

Sans oublier évidemment le Non-Pharmacologique : permettre de mettre des mots sur des maux

Les antalgiques chez le sujet age.pdf (821 KB)

Tél. : 06 07 31 69 99 - E.mail : pmbfc.2018@gmail.com
Création site internet Creamotion